LES CHANTS DE LA TERRE - EARTH SONGS

1999, réédition - 2018

 

Les chants de la terre // Tamia Valmont 1999 - réédition 2016"On la reconnaît les yeux fermés, par le parfum de ses modulations organiques. Sans tradition définie, Tamia s'enracine par le fil de la voix résonnant dans son corps"
Francisco Cruz / Jazzman 

"La voix chez Tamia est avant tout vibration, émanation du corps, captant au détour d'une rencontre les éléments d'un chant mystérieux."

Franck Mallet / Le Monde de la Musique 

"On est ému de la constance, de l'insistance et de ce rappel vibrant à l'intimité de l'être qu'elle maintient pour nous." 

Francis Marmande / Le Monde 

"Une voix d'aventure, des vocalises vertigineuses en overdub ! Un CD space très classe." 

Nova Magazine 

"Album merveilleux." 

Jean-Jacques Birgé / Médiapart

 

> Voir les crédits complets

 

 

SOLITUDES

1992

 

Solitudes / Tamia Valmont et Pierre Vabre

"Tamia et Pierre Favre ont fait de leur monde intérieur une musique d'aurore, entre rêve et veille..." 

Michel Contat / Télérama 

"Une invitation au voyage au bout de l'émotion poétique la plus pure, la plus dénuée d'artifices." 

Pascal Anquetil / Le Nouvel Observateur 

"Tous leurs disques sont proches. Tous sont différents. Ils ne ressemblent à rien de connu sans cesser pourtant d'évoquer le rythme du monde." 

Francis Marmande / Le Monde 

"Beauté d’un ordre supérieur. Un chef d’œuvre." 

Meinrad Buholzer / Luzerner Neueste Nachrichten 

"Une invitation au royaume de la voix ! Ces dialogues, sur les plus vieux instruments du monde, évoquent des danses de chaman, des rituels magiques et des sons archaïques oubliés." 

Michael Engelbrecht / Zounds

  
> Voir les crédits complets

Télécharger sur iTunes : https://itunes.apple.com/us/album/solitudes/id220034580

DE LA NUIT... LE JOUR

1988

 

De la nuit le jour / Tamia Valmont, 1988

"C'est de poésie pure, au-delà de toute technique vocale ou instrumentale, qu'il s'agit." 
Arnaud Merlin / Le Monde de la Musique 

"Une fusion parfaite qui est le résultat de techniques vocales et instrumentales hors du commun qu'ils poussent vers la simplicité et la recherche des origines." 
Claude Colpaert / Jazz Hot 

"Par leur musique, ils ouvrent des portes vers de nouvelles et étranges contrées sonores, en utilisant des sources sonores archaïques, que la civilisation a englouties." 

Matthias Inhoffen / Stereoplay   

"C’est toute la musique, archaïque comme virtuose, qui se déploie dans ce duo "

Peter Rüedi / Die Weltwoche

"Entre futur et temps des origines."

Johannes Anders Tages Anzeiger

 

> Voir les crédits complets

Télécharger sur iTunes : https://itunes.apple.com/ve/album/ballade/id212279301

BLUES FOR PEDRO ARCANJO

1983

 

Blues for Pedro Arcanjo / Tamia Valmont et Pierre Favre, 1983

"Pénétrée de «sacré», toute d'intériorité, la voix de Tamia est à nulle autre pareille [...] Chant universel et sans âge qui va droit au plus vrai de chacun de nous." 
Jean-Luc Leroy / Jazz 360°

 

"A propos d'un tel disque, on souhaiterait devenir aussi insaisissable, inclassable et en même temps inévitable..." 
Philippe Carles / Jazz Magazine

 

"La voix et les percussions: les plus anciens instruments du monde. Tamia et Pierre Favre les utilisent avec passion pour tout réinventer." 

E.D / Elle

 

> Voir les crédits complets

SENZA TEMPO

1982

 

Senza Tempo / Tamia Valmont, 1982

"Comme la résurgence de sons rêvés, renaissants de nos cultures oubliées, de «voix» d'au-delà du miroir qui nous touchent au plus profond." 

Armand Meignan / Jazz Hot

 

"Cette musique est forte comme les pays imaginaires, les voyages désirés, les amours rêvées." 

Denis Levaillant / Le Monde de la Musique

 

"Palpitation d'une voix poignante dans son effleurement des aspérités de la chair." 

C.G. / Jazz Magazine

 

"Une expérience acoustique qui donne des frissons, tout en parvenant à toucher l’intellect et la sensibilité, ainsi que l’imaginaire, l’onirique et l’inconscient." 

Tagesanzeiger

 

> Voir les crédits complets

 

SOLO

1978

 

Solo / Tamia Valmont, 1978

"Une utilisation proprement stupéfiante de la voix, sans le moindre artifice d'ordre technique. Album magnifique étranger à toute classification." 

Serge Loupien / Libération

 

"C’est la première fois depuis longtemps que j’ai été littéralement sonné par une musique expérimentale venue d'Europe." 
Tom Jonhson / The Village Voice


"La voix, rien que la voix. Solitaire ou multipliée, grâce au re-recording en studio. Et pas un mot, juste des onomatopées ou des langues imaginaires, des mélopées, des incantations. Il faut dire que cette acrobate de la voix n'est pas là pour le tour de force. Tamia est avant tout musicienne puissante et réfléchie. Son disque est troublant, mystérieux. Il impose le silence et diffuse un calme étrange." 

Jean-Pierre Lentin / Le Monde de la Musique

 

> Voir les crédits complets

 

 

 

PARTICIPATIONS

 

Michel Portal Unit à Châteauvallon, No, no but it may be (1972 Chant du Monde, 2003 réédition Universal Music)

Zaka Percussion,  (1980 Chant du Monde)

Joe Mac Phee, Tipology (1982 Hat-Hut)

Fredy Studer, Seven songs (1992 Vera Bra Records)